Etude thermique, simulation thermodynamique

Réglementation

Elle impose le calcul des caractéristiques thermiques des bâtiments et extensions, neufs ou rénovés, livrés aux propriétaires, ce qui permet d’évaluer la consommation du bâtiment.
Des dispositifs sont fixés par la loi : Uw, Tic, Cref…

Rôle D’AREHA

> Respect du cahier des charges pour chaque type de construction, d’énergie et de labels (réglementation thermique RT 2005).

> Conseils, propositions et formations des entreprises.

> Évaluation du projet vis à vis de la réglementation.

> Suivi du chantier avec le maître d’oeuvre (choix techniques).

> Avis et suggestions aux constructeurs et maîtres d’oeuvre sur les nouveautés en terme de performance et d’efficacité (solutions techniques, équipements et matériaux).
Ainsi, vous pouvez justifier des solutions et de leurs coûts auprès de vos clients.

étude thermique, simulation thermodynamique

Labels de performance énergétiques pour le neuf

Labels pour le neuf

> HPE 2005 : niveau RT 2005 -10%.

> THPE 2005 : niveau RT 2005 -20%.

> HPE EnR 2005 : RT 2005 -20% avec un générateur biomasse couvrant 50% du besoin en énergie ou avec un système de chauffage relié à un réseau de chaleur couvrant 60% du besoin en énergie.

> THPE EnRT 2005 : RT 2005 -30% avec l’une des 6 conditions suivantes :

  • solaire pour 50% du besoin en ECS + générateur biomasse couvrant 50% du besoin en énergie.
  • solaire pour 50% du besoin en ECS + raccordement à un réseau de chaleur couvrant 60% du besoin en énergie.
  • solaire pour 50% du besoin d’ECS et du chauffage.
  • production électrique avec 25kwh/m² shon en énergie primaire.
  • pompe à chaleur avec un COP de 3.5 (géothermie).
  • solaire pour 50% du besoin d’ECS (cas des immeubles et bâtiments secteur tertiaire).

Labels pour la rénovation

> HPE rénovation 2009 : consommation du bâtiment en énergie primaire<150kw/m²/an.

> BBC rénovation 2009 : < 80kwh/m²/an (cette valeur est multipliée par un coefficient selon la situation géographique du bâtiment).

BBC : les aides financières

(sous condition de modification de la réglementation fiscale)

> Prêt à taux zéro augmente à 20 000 €.

> Crédit d’impôt avec 40% des intérêts/7 ans.

> Crédit d’impôts sur les équipements et matériaux performants (poêles à pellet, solaire, pompe à chaleur).

> Subventions départementales et régionales (chèque éco-énergie).